Préceptes


Un projet  informatique réussi n'est pas celui qui abouti à un logiciel parfait mais celui qui respecte au mieux les contraintes de coûts, de qualité et de delai.

 

"Les ingénieurs n'essayent pas de construire des systèmes parfaits. Ils essayent de lutter avec les interactions dynamiques de plusieurs variables comme la qualité, l'économie et les délais pour produire le maximum de satisfaction possible dans des conditions données."

(Traduit  à partir de  Quality Software Management, Volume 4, Anticipating Change, Gerald Weinberg, 1997)


Un projet collectif ne peut réussir que si chacun dispose des moyens et des pouvoirs nécessaires à l'exécution de sa mission.

Celui qui doit enfoncer le clou (mission), doit tenir le clou d'une main (responsabilité) et le marteau de l'autre (moyens, pouvoirs).

"Il faut laisser manier le marteau par celui qui doit enfoncer le clou : s'il manie bien le marteau, il enfonce le clou. S'il frappe mal, il risque de se taper sur les doigts. Il a donc un intérêt personnel à bien utiliser son marteau."


Chaque problème est nouveau et la solution universelle n'existe pas.

Lors du choix d'une solution, il faut garder à l'esprit que la solution maîtrisée n'est pas nécessairement la plus adaptée. 

"Pour celui qui a un marteau bien en main tout ressemble à un clou." (limite du précepte précédent)